« Yves Saint Laurent » le film – l’amour et la mode

Je vous en ai tellement parlé (ça vous à surement soulé), je l’ai tellement attendu et je l’ai enfin vu (oui VUUUU mouahaha ! Mhm) ! Hé oui, j’ai été à l’avant première de «Yves Saint Laurent» réalisé par Jalil Lespert qui sort mercredi 8 janvier 2014 dans tous les cinémas.

Je vous propose de (re)voir la bande annonce du film :

Maintenant que vous avez vu la bande annonce (si ce n’était pas déjà fait) on va pouvoir rentré dans un débat peut-être harmonieux ou au contraire peut-être totalement anarchique parce que vous serez pas d’accord avec un seul de mes propos (méchant !). Bref. Dès la bande annonce je m’attendais à un super film et surtout un film merveilleusement bien interprété : Pierre Niney -*bave* 😛 trop canon- dans le rôle d’Yves Saint Laurent qui nous vient de la comédie française et qui selon moi aura un certain nombre de récompenses pour cette qualité de jeu. Il mérite 1 an de tout se qu’il veut pour se détendre après le travail acharné qu’il a du faire sur ce personnage (de toute façon c’est un acteur de la comédie française on le changera pas et c’est tant mieux) !

Le film commence alors que Saint Laurent est assistant chez Dior et se termine à la mort de notre héros. Nous sommes comme dans un double point de vue avec Pierre Bergé (Guillaume Gallienne) le compagnon de Yves Saint Laurent qui fait des réflexions en voix-off  sur cette histoire passée, à chercher ses erreurs etc. puis le point de vue d’Yves Saint Laurent où nous voyons des scènes que Pierre Bergé n’a jamais vues ou connues mais qui font tout de même partie du film malgré la «narration» de ce dernier. J’ai l’impression qu’il est super tordu ce paragraphe non ? Bon bah « à la ligne » !

Deux ou trois défilés ont été refaits presque dans leur globalité avec les vêtements originaux et pour moi qui avait déjà vu ces vêtements à l’exposition à Paris il y a quelques années, ils sont tellement plus magnifiques et intenses en mouvement sur un podium, drapant des mannequins de chair et d’os ! Bon ok ça aurai été encore mieux de trouver le Docteur (Dr Who) et de lui demander gentiment « Heu pardon !Tu m’emmène au défilé d’Yves Saint Laurent de la collection X ? 😀 « . Oui j’ai l’esprit tordu et alors ?!

Je n’aurai qu’un détail à reprocher à ce film, c’est que je trouve qu’il parle un peu trop d’amour et pas assez de mode mais ce n’est qu’un avis personnel.

En tout cas, autant les passionnés de mode que les cinéphiles trouveront leur compte dans ce film car c’est un chef d’oeuvre de biopic ! Si vous voyez ce film et que vous avez un autre avis que le mien n’hésitez pas à me le faire savoir dans les commentaires.

À très bientôt pour mes abonné(e)s sinon abonne-toi en cliquant sur le plus en bas de la page pour suivre mes prochains articles 😉

Bye bille bye bouille :3                                                                                        June ❤

Un court pour Premiers Plans

Quelle aventure ! Je vous raconte ? Allez, c’est parti. La p’tite histoire :  L’autre jour, j’ai vaguement entendu un prof d’arts p dire à la mienne que le festival premiers plans (festival de cinéma à Angers) proposait aux lycéens plasticiens … Lire la suite

« College Boy » – Indochine

Nous avons tous sûrement dû entendre parler de ce fameux clip qui menace d’être censuré. Je tiens d’ailleurs à rappeler qu’un message d’alerte est au début du clip.

« College Boy » est un clip et une oeuvre musicale dénonçant le bizutage et autres harcèlements moraux ; pour avoir été moi-même victime de telles agressions je trouve ignoble que l’on mette cette réalité sous silence. De plus, le clip est une véritable oeuvre cinématographique et je vais vous le prouver :

 

On peut dire que le clip se passe en deux étapes, non pas la cinématique et le clip en lui-même mais la partie « douce » où un espoir de retour à une vie normale est encore là et le Spectacle, c’est à dire la crucifixion.

§ Au départ (et dans la vraie vie, cela commence toujours par ça) , les camarades du garçon le taquinent « gentiment » comme beaucoup le diraient. Nous pouvons nous rendre compte que les adultes ne s’occupent pas de ça et vivent comme si tout allait bien. Celui-ci fait des efforts pour ressembler aux autres mais rien n’y fait.

§ La deuxième étape est des plus déroutantes. Ses camarades viennent le chercher pour le jeter dans les escaliers menant à la cours de récréation. Ils lui font les pires horreurs imaginables, le prennent pour un moins que rien puis le crucifient.

 

Pour finir, je voudrais donner la symbolique de 3 éléments :

– Les yeux bandés signifient que la personne portant le tissu ne voit pas et ne veux pas voir la vérité en fasse. Certains élèves filment d’ailleurs la scène comme si c’était un spectacle (comme je l’ai dit plus haut).

-La crucifixion. Lorsque Jesus s’est fait crucifier cela a changé le regard des gens sur ce qu’il leur avait appris et à changer l’état d’esprit des gens. Ici c’est ce même appel qui est émis, mais pas pour la religion, contre le bizutage bien sûr !

-« Merci » à la fin. Ce mot qui vous aura peut être fait exploser en larmes à lui aussi sa propre symbolique. Durant ce clip vous avez pu ressentir tout ce que le garçon ressentait alors avant de partir il vous remercie de l’avoir compris et par là vous appelle à lutter contre le fléau du harcèlement moral.